Díaz se tient près de la grand-route de Veracruz, obligeant Bazaine à maintenir des postes militaires sur cette ligne de communication importante. Sa main se crispe sur un bouton de l'habit, l'arrachant. L'empereur tente en vain une conciliation entre les partis libéraux et conservateurs[K 11]. En janvier 1866, contrevenant à ses promesses, Napoléon III décide du retrait progressif des troupes françaises du Mexique à partir de l'automne 1866[NI 7]. Elle est très intelligente, ce qui est un peu ennuyeux, mais sans doute en viendrai-je à bout », « Tous les valets portaient des hallebardes ! Depuis les hauteurs, chaque maison peut être atteinte à coups de fusil. Il avait été désigné par Napoléon III (il fallait un prince catholique) et fut poussé à accepter par sa femme Charlotte de Belgique. fils unique de Maximilien de HABSBOURG-LORRAINE, Empereur du Mexique et de la Princesse Charlotte de Belgique, Impératrice du Mexique, rappelé à Dieu, muni des sacrements de l’Église, le 1 er janvier 1930, à l’âge de 63 ans. Lentement, le cortège suit les rues de las Capuchinas et de la Laguna. Au début de l'année 1867, Maximilien — qui dans ses missives à sa famille minimise les difficultés inhérentes à sa situation réelle — reçoit une lettre de sa mère qui applaudit sa décision de rester au Mexique en échappant au déshonneur d'une abdication imposée : « Maintenant que tant d'amour, d'abnégation et sans doute aussi de crainte d'une anarchie future te retiennent là-bas, je me réjouis de ta décision et j'espère que les pays riches te soutiendront dans la poursuite de ta tâche. Maximilien se place toutefois en protecteur de la franc-maçonnerie[26],[27]. Lors de cet exil doré mais forcé à Miramare, Charlotte brosse un portrait idyllique de cette retraite au cours de laquelle l'éloignement des époux devient de plus en plus marqué. Elle joue du piano et se montre douée pour le dessin et la peinture[A 2]. Maximilien se perfectionne dans l'art de commander les équipages et reçoit une solide formation technique navale. et en 2) de sable, au lion d'or, armé et lampassé de gueules, sur-le-tout, écartelé, aux I et IV, contre-écartelé, aux 1 et 4 de gueules aux trois léopards d'or, armés et lampassés d'azur (d'Angleterre) ; au 2 d'or, au lion de gueules, armé et lampassé d'azur, dans un double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du second (d'Écosse) ; au 3 d'azur, à la harpe d'or, cordée d'argent (d'Irlande) ; aux II et III, burelés de dix pièces de sable et d'or au crancelin de sinople, brochant sur le lion (de Saxe). Le 5 mars 1867, les forces commandées par le général libéral Mariano Escobedo assiègent la ville. En réalité, Maximilien a été trompé par quelques conservateurs mexicains, parmi lesquels le général Juan Nepomuceno Almonte, qui l'assurent d'un hypothétique appui populaire massif. Ils visitent ensuite Venise et Vérone. En février 1859, de nombreuses arrestations ont lieu à Milan et à Venise. Maximilien doit financer les dépenses militaires et prélève de nouveaux impôts. S'ils sont déclarés coupables, lors même que ce ne serait que du seul fait d'appartenir à une bande armée, ils seront condamnés à la peine capitale et la sentence sera exécutée dans les vingt-quatre heures[11]. Lorsqu'il s'absente de Mexico, parfois durant plusieurs mois, Maximilien laisse Charlotte gouverner : elle préside le conseil des ministres et donne, au nom de son mari, une audience publique les dimanches[C 30]. À l'issue du retrait du corps expéditionnaire français, Maximilien ne disposera plus autour de lui que de l'appui de quelques soldats mexicains impérialistes auxquels se sont joints des Belges et des Autrichiens[C 25]. Bibesco, Princesse Marthe (1962). François-Joseph et sa mère autorisent leur mariage. Son épouse, l'impératrice Charlotte, revient en Europe pour tenter d'obtenir au profit de son mari un ultime soutien de Napoléon III, en vain. Le ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne écrit en janvier 1859 : « L'administration des provinces lombardo-vénitiennes a été dirigée par l'archiduc Maximilien avec un grand talent et un esprit empreint de libéralisme et de la plus honorable conciliation »[C 16]. Un an après l'arrivée de Maximilien et Charlotte, la situation au Mexique est toujours délétère et la pacification du pays est enrayée. J'ordonne aux soldats allemands passant par ici de ne pas sonner et de laisser la place intacte[22]. Maximilien songe à tout abandonner. Malheureusement il se trouvait un traître dans l'armée, l'infâme colonel Lopez […][70]. Au palais national de Mexico, dont l'état requiert d'importants travaux, ils préfèrent le château de Chapultepec comme résidence[C 8]. Les travaux de construction du château de Miramare débutent en mars 1856. La nature de la pathologie mentale de Charlotte, psychose, paranoïa, monomanie..., extrêmement difficile à déterminer avec certitude a posteriori, a donné lieu à plusieurs hypothèses. Sans Maximilien, mais accompagnée par une suite imposante, elle s'embarque sur le Tabasco, navire en piètre état dont le tangage rend la traversée du golfe du Mexique très éprouvante. Cette vision, reprise par Mary Margaret McAllen en 2014[M 11], donne de Maximilien une image presque christique, renforcée par la scène finale de son exécution, où il meurt entouré par deux autres condamnés. Leurs résidences sont perpétuellement surveillées par une importante garde armée destinée à repousser des bandes rebelles qui se risquent jusqu'aux abords des palais[K 10]. Secrets d'Histoire, lundi 20h. La première est visible au Musée des beaux-arts de Boston ; des fragments de la deuxième sont rassemblés à la National Gallery de Londres ; l'esquisse définitive est à la Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague ; tandis que la composition finale est conservée à la Kunsthalle de Mannheim[44]. Elle refuse de regagner son hôtel et prétend demeurer dans les appartements pontificaux[B 11]. Victor Ramirez Izquierdo (Dir. Assuré à tort de l’appui du peuple mexicain, Maximilien accepte le trône du Mexique en 1863 et signe la convention de Miramare dans laquelle, notamment, il renonce à ses droits au trône d’Autriche et où la France s’engage à laisser une armée sur place durant un certain temps. En raison de la démence de sa sœur, Léopold II est nommé tuteur et se charge de l'entretien de la propriété durant quelques années avant que l'île de Lokrum soit placée sous l'administration de l'intendant de la. Dans un ensemble de près de 400 lettres retrouvées en 1995 et principalement destinées à un officier français rencontré au Mexique, Charles Loysel[V 5], elle se déclare « morte » à la chute de l'empire du Mexique. En vue de Veracruz, Charlotte écrit à sa grand-mère : « Nous allons toucher dans quelques heures le sol de notre nouvelle patrie... Je suis ravie des Tropiques et je ne rêve que de papillons et de colibris [...] Je n'aurais jamais cru que en ce qui regarde les régions où nous allons vivre, mes souhaits fussent aussi complètement comblés. Monument dédié à Maximilien à Trieste (1875). Maximilien épouse le 27 juillet 1857 au palais royal de Bruxelles la princesse Charlotte de Belgique, fille unique de Léopold Ier, roi des Belges et de la défunte reine Louise d'Orléans. [K 13] ». Ses prénoms (Ferdinand Maximilien Joseph) rendent hommage à son parrain et oncle paternel, qui devient en 1835 l'empereur Ferdinand Ier d'Autriche, et à son grand-père maternel, le roi Maximilien Ier de Bavière[1]. De plus, la France devient le premier partenaire commercial du pays : elle est favorisée pour les investissements, les achats de matières premières, et autres produits d'importations. Second fils de l'archiduc François-Charles d'Autriche et de l'archiduchesse née Sophie de Bavière, il est lors de sa naissance le petit-fils de l'empereur régnant François Ier d'Autriche. Plusieurs proches de Maximilien (dont le baron Anton von Magnus, ambassadeur de Prusse et le docteur Samuel Basch, médecin personnel et confident de Maximilien) avaient demandé au président Juárez de leur remettre le corps. Elle explique : « Quant à Pedro, c'est un trône, il est vrai, je serais Reine et Majesté mais qu'est-ce que cela, les couronnes de nos jours sont de lourds fardeaux et comme on regrette plus tard d'avoir cédé à de si folles considérations[P 1]. Les Hongrois résistant jusqu'à l'été 1849, François-Joseph emmène Maximilien sur le théâtre des opérations militaires. Pour tout document justificatif, la députation mexicaine produit les actes d'adhésion sur lesquels on s'est contenté d'écrire en marge le chiffre de la population de la localité dans laquelle chacun des délégués réside, comme si tous les habitants s'étaient rendus aux urnes[C 21]. Il s'est adjoint le concours de son médecin personnel August von Jilek, lequel est féru d'océanographie et spécialisé dans l'étude des pathologies infectieuses telles que le paludisme. En juillet 1867, alerté sur le sort de sa sœur, le roi des Belges dépêche à Miramare son épouse la reine Marie-Henriette, née archiduchesse d'Autriche, qui réussit à ramener l'impératrice en Belgique après deux semaines de négociations délicates avec le pouvoir autrichien[DE 3]. Les tenants de cette thèse, démentie depuis le début du, En réalité, Charlotte ne dort que quelques heures dans la bibliothèque pontificale avant d'être reconduite dans un hôtel à la tombée de la nuit, Parmi les soins prodigués, la presse évoque « un traitement par l'électricité » ajoutant : « Cet agent merveilleux, qui n'a pas dit son dernier mot, remporte tous les jours de nouveaux succès dans la cure des affections mentales et surtout de la lypémanie. D'un geste qui lui est familier, Maximilien a écarté les deux branches de sa barbe. Il y fait la connaissance de la princesse Marie-Amélie du Brésil, âgée de 19 ans, fille unique du défunt empereur du Brésil Pierre Ier. Ce dernier refuse la restitution, mais autorise le docteur Basch à se rendre au couvent de Capuchinas où quatre médecins s'apprêtent à pratiquer l'embaumement. Charlotte a minutieusement préparé sa plaidoirie sous forme d'un mémoire d'une vingtaine de pages. Vive le Mexique ! L'année 1865 débute par des opérations militaires dans les provinces du sud de Puebla qui ne reconnaissent toujours pas l'autorité impériale. Le corps de Maximilien peut maintenant être rapatrié à bord de la frégate SMS Novara qui quitte Veracruz le 26 novembre 1867. Ce moment est source de grande excitation pour moi[6]. Maximilien s'embarque sur la corvette Vulcain pour une courte croisière en Grèce. La ville est entourée de collines au point qu'elle peut être comparée à une sorte de cuvette. Le médecin le trouve prostré et si accablé qu'il lui propose de se reposer au pavillon du Gartenhaus pour se rasséréner. L'empereur Maximilien s'est également intéressé au péonage et aux conditions de vie des Indiens dans les haciendas. ». Ses efforts pour régénérer la Lombardie-Vénétie se heurtent à l'opposition de l'Autriche, laquelle combat tout élément dérangeant son programme unitaire. D'autres auteurs, comme Laurence Van Ypersele, Émile Meurice, Dominique Paoli ou Coralie Vankerkhoven, s'appuyant d'une part sur la correspondance de Charlotte (au cours de la seule année 1869, de février à juin, elle écrit quelque 400 lettres et billets) et d'autre part sur les rapports rédigés par les médecins qui l'ont examinée[N 8], privilégient l'étude de l'aspect psychologique de la pathologie de Charlotte[V 6], évoquant des causes biographiques et personnelles pour expliquer la démence de l'impératrice : le deuil de sa mère à 10 ans (la transformation radicale de son caractère enjoué et expansif vers l'introversion), son sens aigu du devoir, son idéal religieux élevé, son mysticisme latent, son exaltation lors de ses fiançailles, son idéalisation de Maximilien, l'absence de vie conjugale, les désenchantements et désillusions en Italie, puis au Mexique[V 7]. Le couple impérial jouit aussi en été du palais des Cortés à Cuernavaca. Le lendemain, Miramón renforce son corps de lanciers de quelques éléments issus de la cavalerie de Mejía afin d'occuper le cimetière, mais les impérialistes se heurtent cette fois à une batterie d'une dizaine de canons installés durant la nuit qui les déciment. À plusieurs reprises, il me semblait qu'il y avait du poison dans l'air, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, L'impératrice garde l'île de Lokrum parmi ses biens personnels. La sécurité des routes est, elle aussi, toujours compromise. Elle devient impératrice du Mexique quand son mari, avec l’appui de Napoléon III et des conservateurs mexicains, se proclame empereur de … Ce dernier geste reste vain, tout comme les télégrammes et lettres envoyés par des souverains européens (la reine Victoria, le roi Léopold II et la reine Isabelle II d'Espagne[M 12]) et des personnalités comme Victor Hugo[36] ou Giuseppe Garibaldi demandant à Juárez d'épargner la vie de Maximilien[37]. Ébranlée par le refus de Napoléon III, Charlotte quitte la France pour se rendre dans son domaine de Miramare. L'embaumement ayant été procédé avec trop de hâte, il était nécessaire de rendre le cadavre présentable. Quant à leur vie conjugale, elle est réduite à néant[V 3]. México. Avant même la fin de l'année 1867, elle publie ce texte conforme à la doxa officielle sous une image aseptisée donnant à voir Maximilien soutenu par un prêtre : « L'exécution de l'infortuné Maximilien vient de marquer le Mexique d'un sceau funèbre. Maximilien est réduit à jouer le rôle d'une sorte de préfet de police, tandis que les tensions avec le Piémont s'accroissent. Vous voyez que vous aviez tort. Les grandes idées de pondération et d'équilibre américain, d'indépendance et de régénération des races latines [...] restent seulement l'illusion de quelques esprits abusés. Lorsque le verdict est connu, les supplications des avocats de la défense, jointes à celles des membres du corps diplomatique, et particulièrement du baron Anton von Magnus, ministre de Prusse, et des dames de San Luis Potosí en deuil allant littéralement se jeter aux pieds de Juárez sont impuissantes à obtenir la grâce des condamnés. Ils jouissent aussi en été du palais des Cortés à Cuernavaca. J'ordonne aux soldats allemands passant par ici de ne pas sonner et de laisser la place intacte, « peu à peu intoxiquée alors qu'elle était encore au Mexique, par l'introduction dans sa nourriture pendant un temps prolongé d'une drogue psychotrope, « Le docteur est très gentil. Quand il sort à cheval, c'est revêtu du costume national mexicain (veste et large sombrero) ou d'un uniforme bleu. En revanche, s'il rend compte des tergiversations de l'empereur au sujet de son éventuel départ du Mexique et s'étonne de son choix « occulte » de se rendre à Querétaro, le propos devient plus laudateur à la fin du récit en donnant à voir un homme courageux et stoïque face à la mort[C 59]. Cette situation heurte Charlotte, obligée par son mari d'aller chercher elle-même l'enfant chez ses parents. Franz Liszt compose une marche funèbre en mémoire de Maximilien Ier cataloguée S163.6 par Humphrey Searle, incluse dans les Années de Pèlerinage (troisième Année)[51]. Désormais, chaque train doit être accompagné d'une garde de 25 soldats. Elle est le quatrième et dernier enfant et la seule fille du couple, après Louis-Philippe (mort à moins d'un an en 1834), Léopold (né en 1835) et Philippe (né en 1837)[1]. Il subordonne son assentiment à la ratification par le peuple mexicain du choix des notables et exige des garanties pour assurer le pays contre les dangers qui menacent son indépendance et son intégrité. À Pâques 1858, revêtus d'habits d'apparat, Maximilien et elle remontent le Grand Canal de Venise, grisés par leur importance[C 14]. Charlotte écrit : « Comme un désastre ne vient pas seul, l'intérieur continue à être ravagé. La question du financement détériore les rapports entre la France et le Mexique[C 16]. Il faut que Juárez tombe et que les soldats français dressent le pavois sur lequel montera l'archiduc Maximilien proclamé empereur du Mexique, « Maximilien dut bien calculer les dangers de l'avenir ; mais s'il fallait tomber, encore voulait-il que ce fût avec honneur, « ne possède pas les entrailles politiques de son frère », « Charlotte est souffrante et geint pour un rien… Max, agacé, fait plus grave, saisit l'occasion pour dormir dans sa propre chambre, première rupture de leur vie conjugale… Il tue le temps en bridgeant avec, Wilhelmine Pauline (Paula) von Linden est née à Berlin le. André BÉNIT, Légendes, intrigues et médisances autour des « archidupes » Charlotte de Saxe-Cobourg-Gotha, princesse de Belgique Maximilien de Habsbourg, archiduc d’Autriche Récits historique et fictionnel, Postface de Marc Quaghebeur, Peter Lang, 2020, 437 p., 62 € / ePub : 65.41 €, ISBN : 978-2-8076-1472-7 Ce conseil de guerre se réunit à 8 heures du matin. Les détonations claquent. ». Il envoie d'abord l'impératrice Eugénie au Grand Hôtel avant d'accepter de la recevoir le lendemain 11 août, au château de Saint-Cloud[B 10]. La chapelle commémorative de l'empereur Maximilien est située sur le Cerro de las Campanas (« colline des cloches ») dans la ville de Querétaro au Mexique. Malade et démoralisé, Maximilien part pour Orizaba, où le climat est plus clément et où il se rapproche de la Dandolo qui mouille à Veracruz. La Lombardie ne pouvait plus nous échapper, « Quoique l'empereur ne possède pas le génie de son oncle célèbre, il a quand même, heureusement pour la France, une très grande personnalité. La nouvelle de la mort de Maximilien parvient officiellement aux États-Unis, puis en Europe le 1er juillet 1867 par deux dépêches successives et concordantes[N 19]. C'est la venue du vice-amiral Wilhelm von Tegetthoff au Mexique, envoyé par François-Joseph, qui incite Juárez à revenir sur sa décision. Au bord de la dépression nerveuse, Maximilien se retire dans ses appartements, où il est examiné par le docteur Jilek. À la fin novembre, tout espoir qu'elle recouvre la santé est perdu[A 3]. Le 19 juin 1867, avec ses deux généraux, Miramón et Mejía, Maximilien est fusillé sur les lieux mêmes où il s'était rendu. Quant à l'opinion publique, elle est unanime contre Maximilien[C 18]. Par contre, l'histoire maçonnique du Mexique le fait apparaître comme ayant bien reçu une offre du Grand Orient du Mexique nouvellement constitué et qui crée un Suprême conseil en 1865, proposant à Maximilien la qualité de grand maître et grand commandeur. Maximilien se mit bravement à la tête de l'armée […] Après plusieurs combats où Maximilien déploya la plus brillante valeur qui lui attira l'admiration de son armée, les ennemis ayant reçu de grands renforts, Maximilien dut se retrancher dans la ville de Querétaro. On ne lui annonce pas la mort de ses proches parents (Léopold II en 1909 et sa belle-sœur, la comtesse de Flandre, épouse de son frère Philippe, en 1912), ni celle de ses serviteurs car elle ne pose jamais de questions à leur sujet[K 16]. ». Les deux adolescents se plaisent à se gausser de ce souverain considéré comme intellectuellement déficient[C 5]. Charlotte est également la cousine de la reine Victoria, dont le mari, le prince consort Albert, a effectué le déplacement pour se rendre aux noces à Bruxelles. l'Empereur des Français, dont la glorieuse initiative a permis la régénération de votre belle patrie, que la monarchie ne saurait y être établie sur une base légitime et parfaitement solide que si la nation tout entière, exprimant sa volonté, vient ratifier le vœu de la capitale. L'annonce du retrait français incite la légation belge à quitter le pays, elle aussi.

Météo Bodrum Octobre 2019, Affichage Du Jour Ipad, Concours 2021 Tunisie, Document Pour Prof Principal, Maison à Vendre Bretagne Vue Mer Pas Cher, Ambassade De Serbie En France, Aéroport île De Sal Cap-vert,