Car Bonnefoy semble reprocher à Claudel une forme poétique enfermée, qui se cantonne dans sa qualité littéraire, et qui se détourne du sens et de l'avènement de l'être authentique. Avec Les Planches courbes 2001, La Longue Chaîne de l'ancre 2008, L'Heure présente aujourd'hui , Yves Bonnefoy est entré dans une nouvelle phase de son travail. G illes Deleuze disait que la vie ne meurt pas, que c’est le vivant qui meurt, pas la vie. Il est considéré comme un poète majeur de la seconde moitié du XXe et du début du XXIe siècle. Il a incontestablement influencé plusieurs générations de poètes. Le refus du discours : toute la poésie du vingtième siècle est héritière de Baudelaire. Sans vouloir aucunement porter ombrage à Patrick Modiano, qui mérite amplement son Nobel, il reste que deux grands poètes contemporains francophones en méritent un depuis longtemps, Philippe Jacottet et Yves Bonnefoy. Trois sections ont été choisies dans le recueil : « Dans le leurre des mots », « La maison natale », « Les planches courbes » (pp. En effet, il ne faut chercher trop vite à relire l’œuvre d’un poète à partir de sa biographie (les traumatismes, les épreuves…) mais il faut surtout voir comment le poète réexploite des souvenirs littéraires, des souvenirs de tableaux ou de chansons : le poème n’est pas du tout une autobiographie en vers, mais bien plutôt un lieu où se mêlent souvenirs biographiques et mémoire artistique, l’un servant de prisme à l’autre. A travers le rêve, l’écriture désamorce les pesanteurs de la pensée rationnelle, elle subvertit les catégories de la pensée : le rêve est ici le détour de la pensée. Et surtout, la présence du rêve est l’indice d’une exigence critique d’Yves Bonnefoy. Extraits. Year: 2011. Yves Bonnefoy : un parcours de la poésie . Yves Bonnefoy confirme l’expression dix ans plus tard, en affirmant dans L’Acte et le lieu de la poésie que la poésie « revient aujourd’hui à un réalisme profond ». Yves Bonnefoy a lui-même consacré beaucoup de son activité à la traduction. Yves Bonnefoy a aussi analysé dans ses ouvrages la poésie des autres (« Notre besoin de Rimbaud« ), l’art italien (« Rêve fait à Mantoue« , « Rome 1630« ) ou la … Il ne faudrait toutefois pas négliger, par ailleurs, le contexte littéraire dans lequel cette rencontre a lieu : lorsque Bonnefoy commence à écrire sur le haïku, la pensée orientale a été, en France, « captée » par le courant des écrivains gravitant autour de la revue Tel Quel. Depuis la fin des années 1970, Yves Bonnefoy a écrit de nombreux textes qu’il a appelés des, Un héritage baudelairien : une éthique de la finitude, toute la poésie du vingtième siècle est héritière de Baudelaire. Le désir du surréalisme est alors celui de changer le monde : mouvement qui s’identifie au mouvement de révolte de la jeunesse, à la volonté de mettre à bas une culture officielle trop étroite ou empesée. Et notamment sur la question du rêve. Retrouvez toutes les phrases célèbres d'Yves Bonnefoy parmi une sélection de + de 100 000 citations célèbres provenant d'ouvrages, d'interviews ou de discours. Ajoutez-le à votre liste de souhaits ou abonnez-vous à l'auteur Murielle Gagnebin - Furet du Nord Pour l’anecdote, Baudelaire s’est d’ailleurs ruiné, endetté jusqu’au cou pour acheter des tableaux. Pour l’anecdote, Baudelaire s’est d’ailleurs ruiné, endetté jusqu’au cou pour acheter des tableaux. Ce grand poète, traducteur, essayiste était mondialement connu. Enfin, un poète allait traduire un poète. L’inscription historique du surréalisme : Yves Bonnefoy rencontre dans l’immédiat après-guerre le mouvement poétique le plus influent du siècle : le surréalisme. En effet, Les Fleurs du mal ont placé la mort au centre et à la fin du recueil. En effet, la psychanalyse a montré que l’homme pour vivre en société doit refouler ses désirs, doit dissimuler ses envies et ses penchants. La poésie (du verbe poiein signifiant « créer ») est un genre littéraire très ancien qui a connu de nombreuses évolutions au fil des siècles.Pour bien analyser un texte poétique, il faut connaître les grandes caractéristiques de la poésie de chaque époque. 1983 Colloques de Pau et de Cerisy consacrés à Yves Bonnefoy 1987 Ce qui fut sans lumière, poèmes et Récits en rêve. L’image perme de donner corps à la pensée, permet d’éviter l’abstraction : par exemple l’ « eau du rêve ». Save for later . Essentiellement que la poésie n’est pas un discours orné, c’est-à-dire qu’elle n’est pas un langage saupoudré de métaphores, comparaisons ou symboles, mais qu’elle est comme une langue étrangère à l’intérieur de la langue, et par laquelle l’individu fait une expérience particulière, une mise à l’épreuve de soi-même. Le titre est en lui-même un instant accompli. Dans r essai de Bonnefoy intitulé «L'Acte et le lieu de la poésie1 », la forme poétique claudélienne est parcourue dans la perspective de ce qui est désavoué, à savoir un «idéalisme négatif». Depuis la fin des années 1970, Yves Bonnefoy a écrit de nombreux textes qu’il a appelés des récits en rêve. D’abord, ce qui m’a mis en tête la pensée… b.      Les raisons d’un refus : Cependant Yves Bonnefoy va progressivement s’éloigner du surréalisme. Yves Bonnefoy a été professeur d’université et il est élu en 1981 au Collège de France à la chaire d’études comparées de la fonction poétique. Ainsi les désirs enfouis, les penchants refoulés refont surface. Yves Bonnefoy est professeur au Collège de France.Il a notamment publié, dans "La Librairie du XXIe siècle", Lieux et Destins de l’image (1999), L’Imaginaire métaphysique (2006), Notre besoin de Rimbaud (2009), L'Autre Langue à portée de voix (2013) et Le Siècle de Baudelaire (2014). Il y a quelques mois, j’avais consacré ma « Citation de la semaine » à l’écrivaine Anna de Noailles. De plus, lorsque le sujet lyrique s’exprime, c’est de manière nuancée et ténue, sensible et retenue : on pourrait parler d’un lyrisme de l’expression. YVES BONNEFOY GRAND TRADUCTEUR DE SHAKESPEARE, 12 novembre 1959. Article philosophique et de critique littéraire portant sur la traduction de la poésie. 1987 est l’année de publication de Ce qui fut sans lumière, recueil suivi de Début et fin de la neige en 1991 et La Vie errante en 1993. En deux mots. Car il faut se souvenir que le spleen qui agite le poète est la conscience aigue du temps qui passe, du temps perdu, la nostalgie d’un paradis abandonné. Une conférence sur la parole poétique par Yves Bonnefoy. Car nommer un mythe, faire une référence explicite, cela éloigne le lecteur qui ne la connaît pas : le retravail du matériau mythique va donc dans le sens d’une plus grande ouverture vers le lecteur. Il faut ainsi évidemment réfléchir au caractère visuel de l’image ( il faudrait mener toute une réflexion sur l’emploi des couleurs) dans la poésie de Baudelaire et de Bonnefoy, c’est-à-dire dans quelle mesure l’image poétique (métaphore, allégorie, comparaison) donne à voir, à se représenter. Yves Bonnefoy, né à Tours le 24 juin 1923 et mort à Paris le 1er juillet 2016, est un poète, critique d'art et traducteur français. in Christine Chollier, Jean-Michel Pottier, Alain Trouvé, dir. Semblablement, les poèmes d’Yves Bonnefoy sont nourris par ses travaux de traducteur. Et notamment sur la question du rêve. Il y a tout un pan de l’œuvre d’Yves Bonnefoy comme critique d’art. b.      Une poésie nourrie de peinture : C’est dans ce cadre qu’Yves Bonnefoy va mener de longues et patientes analyses sur la peinture. La poésie n’est pas un jeu, un divertissement, mais un véritablement engagement de l’individu. Yves Bonnefoy est né en 1923 à Tours (Indre-et-Loire). Ces propos d'Hubert Voignier qui analyse la démarche du poète à travers ses essais et ses recueils, font suite à un bel inédit de Bonnefoy et s'inscrivent dans un ensemble que Michel Méresse consacre à l'approche de la peinture par La traduction qu'Yves Bonnefoy donne aujourd'hui de Hamlet et de Jules César a été annoncée comme un événement littéraire (1). On le voit, ce n’est pas un récit de rêve : il ne s’agit pas de raconter un rêve concret, ni même de se soumettre à une analyse psychanalytique ou symbolique. Le premier tome de la correspondance littéraire d’Yves Bonnefoy est en librairie. L’image perme de donner corps à la pensée, permet d’éviter l’abstraction : par exemple l’ « eau du rêve ». Le surréalisme va ainsi tenter de faire la part du rêve dans des textes poétiques appelés écriture automatique : c’est une poésie dans laquelle il s’agit de donner l’initiative aux mots, comme dans la cure psychanalytique. 70-103)1. Bourse Goncourt de la Poésie (1987) Grand prix Florence-Gould (1987) C’est dans ce cadre qu’Yves Bonnefoy va mener de longues et patientes analyses sur la peinture. Suffisant en soi à répondre, il l’est par l’évocation et l’énoncé, par quelque part le sens auquel il ouvre. Pour le comprendre, il faut sans doute revenir un peu à ce qui fait l’identité du surréalisme : c’est une poésie, qui s’est inspirée des travaux de Freud et de la psychanalyse. Ayant souvent déjà parlé du premier sur ce blog, je voudrais aujourd’hui parler du second. Dès 1951, Bonnefoy traduit les textes de Shakespeare (La Tempête, Jules César, Antoine et Cléopâtre, etc.). b.      Une expérience de la finitude : Si la poésie baudelairienne parvient à sortir du discours abstrait, c’est qu’elle a su faire l’expérience de la mort. Plongez-vous dans le livre Yves Bonnefoy - Lumière et nuit des images suivi de Ut pictura poesis et autres remarques de Murielle Gagnebin au format . yves bonnefoy pas cher ⭐ Neuf et occasion Meilleurs prix du web Promos de folie 5% remboursés minimum sur votre commande ! 2.3 Formation À quelques exceptions près comme Zola ou Boris Vian, la quasi totalité des écrivains ont une formation littéraire. He also published a number of translations, most notably the plays of William Shakespeare which are considered among the best in French. Par exemple, La littérature contemporaine à l'Université. Ici, évidemment, les références sont nombreuses dans le poème : celle d’Ovide, celle d’Homère, la référence à saint Christophe…Tout l’art du poète est de mêler, voire de tresser ensemble pour en faire un imaginaire cohérent, pour créer un univers singulier. - Mercure de France, 1992, 108 p. Début et fin de la neige ; suivi de Là où retombe la flèche.Mercure de France, 1995, 67 p. Car Bonnefoy semble reprocher à Claudel une forme poétique enfermée, qui se cantonne dans sa qualité littéraire, et qui se détourne du sens et de l'avènement de l'être authentique. L’Arrière-pays, Rome 1630 ou encore son monumental Giaccometti, biographie d’une œuvre en sont des exemples. Yves Bonnefoy a d’abord fait des études de mathématiques, puis a étudié l’histoire des sciences et la philosophie. I. Une traversée du surréalisme a. L’inscription historique du surréalisme : Yves Bonnefoy rencontre dans l’immédiat après-guerre le mouvement poétique le plus influent du siècle : le surréalisme. En 1953, il publie le recueil Du Mouvement et de l’immobilité de Douve puis, en 1958, Hier régnant désert, Pierre écrite en 1965 et Dans le leurre du seuil en 1975. Article de Manuel de Diéguez paru dans Combat intitulé Yves Bonnefoy grand traducteur de Shakespeare. Ils peuvent néanmoins revenir à la surface dans les rêves, dans les lapsus ou de manière réfléchie et réélaborée dans les œuvres d’art. Grand prix de la Société des gens de lettres 1992 Essais sur Alechinsky, Ubac, Baudelaire, Mallarmé, en préface aux Poèmes, Gallimard Yves Bonnefoy a d’abord fait des études de mathématiques, puis a étudié l’histoire des sciences et la philosophie. Parmi ceux-ci : André Du Bouchet, Paul Celan, Louis-René des Forêts et Philippe Jaccottet. Un héritage baudelairien : une éthique de la finitude. Les fondateurs du surréalisme, que ce soit André Breton ou Louis Aragon, ont tous les deux travaillé auprès du front en soignant les soldats mutilés dans des tranchées. En effet, la psychanalyse a montré que l’homme pour vivre en société doit refouler ses désirs, doit dissimuler ses envies et ses penchants. Le plus ancien de ces écrits est de 1988. c.      Une poésie traductrice : Il faut rappeler qu’Yves Bonnefoy est également traducteur. Prix Florence Gould, Goncourt de la poésie. Après Les planches courbes, publiées en 2001 par le même éditeur, c’est une nouvelle fois à un voyage de mémoire que nous convie le poète parvenu à la fin de sa vie, et, discrètement, à l’évocation de sa probable prochaine disparition. La forme retenue est irrégulière, puisqu’elle compte entre 14 et 20 vers libres, suivant toutefois une « découpe en toujours et seulement quatre strophes, l’une, la dernière, plus brève ». Poète, essayiste, traducteur, critique d’art, longtemps professeur au Collège de France, plusieurs fois pressenti pour recevoir le prix Nobel de Littérature, Yves Bonnefoy, né à Tours en 1923, est mort le 1er juillet 2016, à Paris, à l’âge de 93 ans. Il faut ainsi évidemment réfléchir au caractère visuel de l’image ( il faudrait mener toute une réflexion sur l’emploi des couleurs) dans la poésie de Baudelaire et de Bonnefoy, c’est-à-dire dans quelle mesure l’image poétique (métaphore, allégorie, comparaison) donne à voir, à se représenter. Mais c’est une révolution qui passe par le langage, par la poésie. Yves Bonnefoy a très tôt fait de Baudelaire son interlocuteur privilégié au point de lui consacrer un article qui commence par « Voici le maître-livre de notre poésie. C’est un traducteur reconnu des pièces de Shakespeare. « Hier régnant désert ». Language: french. Il s’agit au contraire d’essayer de donner à son récit la couleur, la tonalité et l’effet d’étrangeté du rêve. dans les années 1970, Yves Bonnefoy fonde avec quelques uns des artistes les plus importants de l’époque une revue de poésie et d’art. Yves Bonnefoy confirme l’expression dix ans plus tard, en affirmant dans L’Acte et le lieu de la poésie que la poésie « revient aujourd’hui à un réalisme profond ». L’un des poètes les plus proches de Bonnefoy, c’est son ami Philippe Jaccottet qui est également critique d’art, et traducteur de L’Odyssée ou de la poésie allemande comme Rainer Maria Rilke. S’il fallait mener une étude comparée de l’un et de l’autre, il faudrait sans doute se pencher sur la question du lyrisme, qui est retravaillée par l’un et par l’autre de façon semblable. a. Cependant Yves Bonnefoy va progressivement s’éloigner du surréalisme. Poésie : histoire littéraire à travers les siècles. Accueil / Résumés de cours et explications / Poésie : histoire littéraire à travers les siècles. Le désir du surréalisme est alors celui de changer le monde : mouvement qui s’identifie au mouvement de révolte de la jeunesse, à la volonté de mettre à bas une culture officielle trop étroite ou empesée. Les Planches courbes d’Yves Bonnefoy sont inscrites au programme de littérature de la classe terminale de la série littéraire pour les deux années scolaires à venir. I.                   Une traversée du surréalisme. Commentaire littéraire… Anna de Noailles, « Le Port de Palerme »… Corrigé élèves ♦ Aujourd’hui, le commentaire de Clarisse Q. Classe de Seconde 1, promotion 2011-2012 Découvrez également le commentaire de Sarah!. Il faut rappeler qu’Yves Bonnefoy est également traducteur. Quand Yves Bonnefoy s’engage aux côtés du surréalisme, il vient de vivre la seconde guerre mondiale, et a une vingtaine d’années. Yves Bonnefoy face à la critique contemporaine ... déconstruction littéraire représente aussi aux yeux de Bonnefoy la version extrême d'un courant de pensée qui se prépare depuis bien longtemps, et qui a énormément enrichi nos notions sur la langue : Mais ces désirs et ses penchants ne disparaissent pas, ils restent présents mais de manière inconsciente. Il passe son enfance à Tours et ses vacances dans le Lot chez ses grands-parents, à St-Pierre de Tiriac. Il faut sans doute trouver des passerelles d’un poète à l’autre. La référence est à la fois évidente (ce sont des grands mythes) et atténuée (on ne les cite que très rarement comme tels): il s’agit de rendre plus prosaïque les références mythiques, de les faire descendre de la culture érudite, pour donner à lire plus directement ces mythes dans leur fraîcheur. Jules Supervielle, né à Montevideo, en Uruguay, le 16 janvier 1884 et mort le 17 mai 1960 à Paris, est poète, romancier et dramaturge français. Dans r essai de Bonnefoy intitulé «L'Acte et le lieu de la poésie1 », la forme poétique claudélienne est parcourue dans la perspective de ce qui est désavoué, à savoir un «idéalisme négatif». Elle apprivoise l’invisible et l’éphémère et sait déceler en tout la trace de l’espérance. Ils peuvent néanmoins revenir à la surface dans les rêves, dans les lapsus ou de manière réfléchie et réélaborée dans les œuvres d’art.