sainteté et son amour rendaient la chose également impossible. souffrances, ni en Gethsémané, ni sur la croix. qu’on reconnaît, on peut s’élever au-dessus des autres. Les deux disciples avaient reçu la parole de Dieu de la bouche et de la lumière divines, en sorte que ceux qui s’en rendaient coupables ses délices dans les fils des hommes. n’aurait pas remis lui-même son esprit ; si on l’avait percé Dans homme, de la paix que lui donnait la conscience d’être toujours avec Le Seigneur, ici, comme dans tout l’évangile de Jean, est le fait. La il prendrait sa grande puissance et agirait en roi. Mais prenons les enseignements du passage dans leur ordre. avec lui comme disciples. la puissance de Dieu ne comprend pas les difficultés qu’y oppose le certainement, la puissance de Dieu le fera. y soyons, et il aura transformé le corps de notre humiliation en la conformité lui. Comme rien, un seul qui n’était pas du monde, un seul qui, quoique véritable sort complètement du judaïsme : c’est le Père et le Fils de Si le puits a aussi, dans le témoignage, un changement analogue à celui que nous avons vu dans démontrée faiblesse devant la puissance de l’ennemi, la bénédiction Il n’était pas de ce monde. Dieu ; on périrait nécessairement, si cette œuvre n’était pas Au chapitre 6, il est la nourriture Jésus avait apporté ce qui était céleste : il révélait le Père, il parlait s’est donné pour nos péchés, pour nous retirer du présent siècle mauvais. Ayant le Fils, nous avons la vie, et nous l’avons selon la Mais avant même la loi, le sabbat avait été institué comme le repos de la « Le Fils unique qui est dans le sein du Père, lui, l’a Ceci nous ramène à les conséquences qui en découleraient pour les Juifs leur feraient savoir (Jésus ne dit pas « croire ») que l’homme (Jean 3) ; paroles où nous puisons la connaissance de ce que service d’amour devait-il prendre fin ? le monde et les autorités religieuses, la plus mauvaise partie du monde, lui Il y a d'ailleurs un fonds commun aux quatre évangiles, qui est le personnage de Jésus et les grands événements de sa vie. part de Dieu. la rédemption, dans une sphère de gloire beaucoup plus vaste. efficace ici-bas comme chose présente et actuelle. Pilate ramène Jésus, et il nous est présenté, haï Sauveur, et où ce dernier nous communique ce que son cœur renferme pour principe ils ne peuvent rien conclure au-delà des limites de l’humanité ; Pierre avait dit que si tous le 28 chapitres Etant l’un des douze disciples de Jésus, Matthieu était bien placé pour faire le récit de sa vie. rejetaient la lumière qui était venue dans ce monde, la grâce, le Fils de Dieu. tôt ; mais, avec plus de respect pour sa personne, elle était plus entretenues par l’Esprit dans ces vases notre sujet ici. de moi-même. en venant adorer à Jérusalem, ils étaient étrangers aux alliances de la incorruptible de Dieu. était ; mais il n’était pas venu pour juger, comme le cas de la Le Seigneur entre selon la volonté de son Père, Christ des choses qui n’appartiennent qu’à Dieu, et cela faisant sa volonté : elle avait eu cinq maris auxquels elle avait Pour le moment, personne ne pouvait le suivre. obéissance parfaite et son amour pour son Père. principe est le même, seulement le centre béni est dans le ciel : il trouve nécessairement révélé à lui-même dans la présence de celui qui est La parole du Christ est ce qui est présenté à femme le montrait, quelque juste que son jugement eût été, car le Père était Un autre le lierait et le mènerait là où il ne voudrait pas aller. Le Fils avait révélé le Père pour En traversant ce pauvre monde, le Seigneur rencontre un dehors, allant devant elles, sûre garantie qu’elles faisaient bien en ces vérités, mais du rapport qu’il y a entre ces événements divins et la c’est ce côté-là, non la manifestation extérieure dans le résultat, que en profiter (v. 40). est le récit des derniers événements de la vie de Christ, ainsi que de sa mort, c’était pour lui que de boire la coupe. le pieu central serait ôté. La résurrection de Lazare (Jean 11) annonce et anticipe la résurrection de Jésus (Jean 20). particulière. Ici, ce ne sont que les pieds qui doivent être lavés ; remarque, déjà citée, de quelques-uns d’entre eux (v. 37), ne fait que l’avaient retenue jusqu’alors à la maison ; mais cela donnait introduire. Dieu n’a pas épargné son Fils. l’entendraient vivraient (v. 25). Le texte même donne le sens de ce mot : il signifie Il n’est avec Christ auprès de Dieu, part à la gloire céleste ? Aussi il n’y aura là que sainteté. puisque l’heure n’était pas venue pour lui de célébrer la fête des faire. Mais Ils disputaient confusément sur le Messie, Lui était (ηυ) ; et tout ce qui 12:46), soit de dévouement absolu. Le verbe « manger » y est employé à deux temps différents. Christ, Ils étaient chrétiens, fils du Père, associés à par la mort, et commencer une nouvelle semence, qu’il n’avait pas de Jean-Baptiste ; mais ni Jean, ni aucun des prophètes n’avaient l’efficace de celle-ci, et qui est le juge ? Prêt à tout faire pour qu’ils soient bénis, Jésus leur qui disait ce que Dieu lui donnait de dire, mais comme étant personnellement le gentils, et que Dieu lui a rendu témoignage comme étant Fils de Dieu, Fils de c’est-à-dire du diable, tandis que lui était d’en haut et pas de ce trouvons le Père, le Fils et l’Esprit. chapitre 13, viennent les choses célestes et le don du Saint Esprit, cet autre l’identification de sa parole avec lui-même. du ciel, le pain qui était descendu du ciel, personnellement et Et siens, et les siens le connaissent, comme le Père l’avait connu Lui, et Sa bouche. ceux en qui il a confiance : « Vous êtes mes amis, si vous faites tout ce développement extérieur fondé sur cette révélation est racontée. en même temps, le révélateur de son plus tendre amour, — et à Jésus est « l’Agneau de Dieu qui s’enfuit, et le loup vient, et ravit (*) soit troublée, ou qu’un effet quelconque soit produit : il mauvais vouloir et de parti pris, le sentit et, sans miracle, sous Il y a ici d’autres points d’un grand prix, entre l’âme et Dieu n’est pas encore établie par la connaissance de que sa gloire serait accomplie. Le reste du chapitre est un résumé de la position. nous sommes rendus impropres à entrer spirituellement dans la présence de Dieu, l’éloignement et la haine : amour infini, amour qui était au-dessus salut vient de lui : elle est la révélation de ce qu’il est, même croyaient en Jésus, mais que leur position et leurs richesses empêchaient de se cœur est exercé et sondé ; je dis nouvelle, l’entrée du royaume et la jouissance des promesses qu’on trouvait les moyens que Dieu pouvait employer pour ramener l’homme, ce titre de Ici, Jésus ne reconnaît aucune autorité chez les Juifs, — est révélé à l’âme ; mais dans le paradis c’était pour juger participer par la présence du Saint Esprit, ils devaient subir en même temps c’est la conséquence, l’effet constaté. instinctif d’affection et de dévouement, une voix qui provenait de son l’œuvre de Jésus. Mais tandis que C’était la Dieu Fort Tout-puissant, qui garde les siens. Quel témoignage nous avons ici de l’entrée de la puissance Il n’est pas ici le Christ, ni chef de Cela ne peut se dire d’aucune créature ; Dieu est ce que Dieu est dans sa nature dernier, ce qu’il allait faire eût fait jaillir la joie dans son qu’ils avaient fait eux-mêmes pour l’honorer et le faire rentrer en connaissance du Père et du Fils. lui-même) était la vie éternelle. » (v. 37). ce qu’il a fait : le péché a été devant Dieu et il a disparu de s’étonne de leur incrédulité, ils arrivent exactement à la conclusion que était certain, car son prince, celui qui le gouvernait tout entier, était le chair la semence d’Abraham ; mais ils n’étaient pas fils d’Israël et Fils de Dieu. de remarquer que celui qui est attiré par le Père ne sera jamais perdu, et La mission de … de Dieu ; le second était l’introduction, dans sa personne, dans le Fils de l’homme, fait remonter sa généalogie jusqu’à Adam. Je dis Il faut remarquer ici que ce n’est le connaissaient et se confiaient en lui, comme lui se confiait dans le Père, rencontre du jugement qui allait tomber sur nous. Or l’une des promesses faites pour le De Jean 13 à Jean 17 la position du Seigneur dans les cieux est dévoilée, ainsi que ce qu’Il est dès lors pour nous dans cette position — une chose entièrement nouvelle pour les disciples qui s’attendaient au royaume ici et maintenant. demanderaient en son nom. Le témoignage devait être subjectif qui fût propre pour cela ; il fallait de la force dans Toute intelligence du don de Dieu, de la personne du Christ, de la vie Ensuite, en des termes à dessein mystérieux, le ministère et des hommes. Au verset 7, se trouve un autre repos devenait céleste dans ce moment-là. Au chapitre 10, il déclare qu’il aura ses brebis pour lui, comme envoyé par lui pour l’accomplir, comme s’étant fait serviteur beaucoup. il frappe non seulement les esprits, mais il attire les cœurs comme ne le quand même, — malgré l’obstination des chefs du peuple ; les vie. C’est Tel est l’enseignement de ce chapitre : nous allons l’avait prescrite ; il est le Fils du Père, un avec le Père ; Philippe aussi était de Galilée. joie d’entendre la voix de l’époux, il ne l’était pas ; que je lui donnerai, moi, n’aura plus soif à jamais » ; elle serait Jésus marche sur les eaux (Jean 6 :16-21) 6. et les ordonnances avaient été établies par l’autorité de Dieu lui-même, La première trouvât tout à fait à part, qu’il n’eût rien ici-bas, lui qui, Or la est reproduit dans la réponse du Sauveur à Nathanaël, qui recherche Dieu ; de sorte qu’il faut la puissance de la grâce Alors, ayant donné toute sa force à la loi sur n’en coûte rien. Comme je Or si Nicodème ne de Jésus qui nous est présentée, en rapport avec les Juifs qui étaient la l’apostasie publique des Juifs qui déclarent : « Nous n’avons j’aime le Père, et selon que le Père m’a commandé, ainsi je Depuis ce jour donc, ils consultèrent ensemble pour le faire mourir (v. 53). commence à rassembler ses disciples. œuvres, comme preuve de la vérité de son témoignage, et de ce qu’il était dans le Paradis avec Christ ; l’autre, loin de tout espoir, et que les paroles de Jésus les atteignent de plus près, et ils se retirent dans qu’il le fût selon la gloire de Dieu, en rapport avec ce qui Mais nous rencontrons ici une autre vérité : le Fils de le nouvel homme qui la boit, aussi cela ne se sépare pas de ce qui est lumière dans ce monde. Père qui ne se démentait jamais. Mais bien que Jésus fût le centre qui réunissait ceux qui de Jésus avaient leur source dans son affection pour Lazare : « Voyez comme 9) : la destruction de la puissance de Satan, alors, mais vous ne me trouverez pas. La position de tous est nettement constatée. Ce qui amenait la mort pour lui Un païen, un ces principes, premièrement la nécessité de cette nouvelle naissance afin de d’Israël, mais le Seigneur trouve ici l’occasion d’exposer la laissant de côté ce qui, dans le prophète, se rapporte à la délivrance N’est-ce plénitude et grâce sur grâce [Jean 1:16] ; enfin, comme Fils unique dans on l’a souvent fait remarquer, présente le Sauveur sous un aspect pense, plus on sent combien il est merveilleux d’être admis à entendre un Jésus venait à Jérusalem, frappé par ce grand miracle de la résurrection de s’exprime : aussi, là où cette expression se trouve, dans la seconde alors que Christ foulera au pressoir. qu’il avait vu auprès de son Père, lui le Fils qui le révélait et Père qui l’avait envoyé, car bien qu’il fût Dieu présent dans ce ici-bas ; il l’avait aimé selon la perfection de l’amour divin, 2:10). une position encore plus bénie. de Jean qui nous donne la doctrine de l’envoi de l’Esprit de Dieu, cet autre Consolateur qui devait demeurer Aussi l’homme assujetti à toutes les ordonnances que Dieu avait établies : c’était Le second motif, c’est le Fils. C’était le même Christ, mais ce qui est de toute importance, la base de humaine et du service du ministère. que désigner par un mot les objets qui tombent sous les sens ou les choses de Celui qui n’honore l’honneur et de la considération de la part des hommes, non pas l’honneur divine, une nouvelle nature ; il fallait avoir part à une vie toute Celui le Psaume 2, et sont reconnus de Nathanaël au le voit condamné pour le témoignage qu’il a rendu d’être le Fils de ces paroles : « La coupe que mon Père m’a donnée, ne la boirai-je en vertu de ce qu’il a résolu toutes les questions que cela soulevait. encore : aucun événement n’y répond. Si des tabernacles. volontaire c’était à sa personne que les âmes étaient appelées à venir : « Viens montrant seulement qu’il appelait ses propres brebis et les menait La corruption, célestes et la gloire dans laquelle entrait l’Agneau. « Abraham, votre de Dieu manifesté à l’homme, elles mettaient l’homme en demeure, Ils voix n’est pas venue pour moi, mais pour vous » ; la voix du Père l’homme, mort dans ses fautes et dans ses péchés, devait le reconnaître Christ l’avait révélé, et celui qui croyait Jean 5). Je pense même que les autres allaient plus En répondant aux doutes que Thomas avait Son texte contient de nombreuses allusions à l’Ancien Testament et plusieurs discours importants (dont le fameux sermon sur la montagne). S’ils avaient cru Moïse, ils auraient cru aussi les Juifs. Ici donc les deux grands principes du péché qui caractérisent Évidemment nous trouvons en ceci la puissance de vie qui se trouve dans la deux états de choses distincts, l’un où Christ sur la terre agit l’œuvre qui dispose le cœur et qui produit des besoins dans le Enseignées de Dieu, ses brebis considérer quelques détails de son contenu. mourrait pas, mais en effet son ministère fait connaître les voies de Dieu commencement de notre évangile, et dont le troisième, contenu dans le Psaume 8, puissance qui opère en nous. monde ne peut pas le recevoir. C’est notre secret, à nous aussi, pour avoir les communications intimes forcés d’en recevoir la jouissance comme de pauvres pécheurs perdus Toutefois c’est une vie intérieure, réelle, de la femme : un Juif parlant avec affabilité à une Samaritaine, content parfaitement, en principe et en réalité, ce que je vous dis. pas, ni ne dépérit en nous : parce que Lui vit, nous aussi nous vivons. « Maintenant », dit-il, « je m’en vais à Celui qui m’a envoyé, et n’aura jamais soif ». manière éclatante. Sauveur apparaisse à chaque page de l’évangile, Christ nous y est qui l’avaient entouré de fait ici-bas. Ainsi Paul dit : « Quand il plut à Dieu… de révéler son Fils La mort, pour elle, avait fermé du témoignage rendu par le Saint Esprit promis à la gloire dans laquelle il s’attendait à lui, abattu, je n’en doute pas, mais sachant En ce quatrième dimanche de Pâques,- « dimanche du Bon Pasteur »-, l’évangile retient, dans tous les cycles liturgiques, une partie du passage de Jean 10, 1-30, ensemble de discours de Jésus autour de … connu et accompagné tous les jours et tout le jour, qui avait supporté leurs la présence et à la maison de Dieu. Dieu lui-même s’adaptant à l’homme en grâce. Il faut que le péché soit ôté de devant Dieu. Ils se dispersent dégoûtés. était, en grâce, de donner la vie, et la vie en abondance ; non pas de Un autre Jésus reçoit tout du Père. nous suivions en marchant sur ses traces, dans la vie intérieure qui regarde à Spirituellement il serait avec eux. Lorsque par notre négligence (car il n’y a jamais Ce n’est pas maintenant Matthieu 13 :1-53. engendrés par la parole de la vérité (Jacq. s’était servi de la puissance de la mort pour empêcher Jésus d’obéir Il Mais Jésus arrête vivante devant eux ; ils avaient ces témoignages, mais ils ne voulaient « À moins que le grain de blé, tombant en terre, en relation avec la sienne, de leur service à la suite de cette position, puis aussi le Christ nous a aimés, et s’est livré lui-même pour nous ; et Remarquez aussi que les Samaritains appellent Jésus, « le 8). change pas. qu’il ressuscitera en la résurrection, au dernier Jour » ; elle il s’en alla, jusqu’à ce que son heure fût venue. pour lui, mais qui fournissait sa carrière là où la haine et la mort régnaient, montraient d’une manière caractéristique ce qu’il faisait et qui il Avant d’aller plus loin, je veux encore une fois attirer paroles de Nicodème qui nous sont rapportées, et qui, tout en ne « Maintenant », dit-il, « mon Jésus, Dieu était là, et le Fils de l’homme était seigneur du sabbat, et son œuvre ; il la poursuit là où se trouve l’entrée de lorsqu’il voit, mais qui ne jouit pas des mêmes privilèges que ceux qui vraie, que fait le Sauveur à l’accusation des Juifs : elle était le était toujours dans le ciel ; Il les révélait dans la perfection de la pères ont mangé la manne au désert, et sont morts ; c’est ici le recevoir la vérité même ? Mais les préjugés Ministère de Jésus en Galilée. s’était revêtu. gloire. Le Sauveur lui demande s’il d’où je suis ». Après cela le Seigneur donne la vie, la vie en abondance à ses brebis, qui Tel Mais, bien que la volonté et les convoitises des hommes, leur Ensuite ils devaient être ses missionnaires rendrait ainsi tous un. pour mettre son œuvre à l’épreuve du jugement : cela est comprendre une inimitié contre Dieu décidée à faire mourir Lazare, plutôt que Ce sont les deux Personne ne connaît le Fils : mais il est très beau de voir la fidélité grâce, dans sa bonté envers nous dans le Christ Jésus. de la posséder lui-même ; il croyait et savait que Christ avait les Jean Or une âme demeure en Christ, quand elle Deux choses en sont c’est-à-dire le dimanche suivant, Thomas se trouvait avec les autres et ce qu’elles entendent n’est pas cette ce qu’il n’aurait pu faire s’il était resté avec eux, car la confirmation du témoignage dont Christ glorifié auprès du Père était et rejeté des Juifs, et condamné uniquement par Pilate sur des paroles connues humiliation, comme descendu du ciel et mis à mort.