À la fin du XXe siècle, l'affaire Alexandre Nikitine montre que les autorités russes souhaitent occulter les problèmes laissés par l'héritage soviétique : en effet, cet ancien officier fut arrêté par le FSB en février 1996 et jugé pour haute trahison, parce qu'il avait dénoncé la dissémination des déchets nucléaires en mer de Barents[17]. • Carte de la Russie européenne, 1/500 000, éditée par le Dépôt général de la guerre (1812) • Carte géologique de la Russie d'Europe , 1/520 000 (1892) • Chemin de fer transsibérien (1900) Le sol gelé en profondeur (pergélisol) ne dégèle que de manière superficielle en été ce qui maintient une humidité constante[6]. On retrouve notamment la capitale de la Russie, Moscou, la ville Saint-Pétersbourg … Il faut aussi savoir que la Russie est le pays le plus vaste de la planète. Ce phénomène est à l'origine des nombreux marécages et lacs qui couvrent 13,2% de la surface du pays (plus de 2 millions km²). Facteur aggravant elles géraient la plupart du temps l'ensemble des services sociaux (logement, etc.). Cependant, les montagnes couvrent près du tiers du territoire russe et ont des densités généralement faibles[4], sauf dans certains secteurs du Caucase et de l'Oural. Il compte cinq des 20 fleuves les plus abondants du monde (Volga,Ob, Ienisseï, Léna et Amour). Ce faisant, elle a affirmé ses revendications sur le plateau continental étendu, riche en hydrocarbures. À la suite de l'adhésion de la Pologne et de la Lituanie à l'Union européenne (UE), l'enclave de Kaliningrad, russe depuis la défaite allemande en 1945 et peuplée par 90 % de Russes, est au cœur de négociations diplomatiques entre la Russie et l'Union européenne. ¹La république de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol ne sont pas reconnus par les instances internationales comme faisant partie du territoire de la Russie. Elle compte près de 2,8 millions de lacs de plus d'un hectare, soit un tiers de tous les lacs mondiaux, représentant une superficie totale de 350 000 km² (sans inclure la partie russe de la mer Caspienne). Les régions bordant l'océan Arctique sont le domaine de la toundra (12 à 15 % de la Russie) caractérisés par une végétation rase de mousses, de lichens, d'herbacées et de petits arbres adaptée à la fois au froid et aux vents. Carte de la Russie avec la Crimée et le détroit de Kertch. Voir les villes principales de la région : Organisation politique et administrative du territoire, Oblast de Kaliningrad : enclave russe dans l'Union européenne, « Nous considérons l'adoption de cette revendication territoriale infondée vis-à-vis de la Russie comme inappropriée et inacceptable ». Le régime soviétique a négligé politiquement et économiquement, cette partie de la Russie (excepté Saint-Pétersbourg), d'où les problèmes actuels d'une industrie obsolète et d'infrastructures insuffisantes. Elle est devenue un État souverain le 25 décembre 1991. La Russie affirme cependant qu'elle ne revendique qu'une partie de la dorsale Lomonossov, son prolongement au-delà du pôle Nord appartenant probablement au Canada ou au Danemark (via le Groenland). Les actions de l'homme, tels que les défrichements ou l'utilisation des cours d'eau ont contribué à modifier dans certaines régions le milieu naturel[5]. Certaines frontières suscitent des contestations (Crimée, îles Kouriles) tandis que la montée des régionalismes, depuis la fin de l’URSS, menace la cohésion interne du pays. Ces lacs sont particulièrement nombreux dans le nord du pays où ils résultent de modelés de terrain hérités de la dernière glaciation qui a laissé des moraines, des contrepentes ou des terrains bosselés faisant obstacle à l'écoulement de l'eau tout comme en Finlande, au Québec ou en Norvège. Ce phénomène complexifie de manière importante la construction des installations portuaires. En effet, tant que le Japon les possédait, les bateaux russes basés dans le port de Vladivostok n'avaient pas librement accès au Pacifique, d'autant plus qu'en hiver la mer d'Okhotsk est gelée, la navigation y est donc très difficile, sauf dans le sud de l'archipel où le climat est plus doux. Sur la bordure méridionale et occidentale de la taïga se développent les feuillus et la forêt devient mixte, comme dans la région de Moscou. La Russie présente une forte diversité ethnique, avec environ 160 nationalités différentes sur son sol qui représentent, si on exclut les Russes, environ 20% de la population 2002. Toutes ces villes sauf Rostov-sur-le-Don et Saint-Pétersbourg sont alignées sur un axe de peuplement qui longe le parcours du transsibérien et qui va de Moscou à la Sibérie centrale en passant par la moyenne Volga et le sud de l'Oural. Pays frontaliers: la Finlande, l'Estonie, la Lettonie, la Biélorussie, l'Ukraine, la Géorgie, l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan, la Mongolie et la Chine, 60 % du territoire russe est couvert par la taïga. L'Oural est la seule montagne d'orientation méridienne et son passage est rendu facile par des cols de faible altitude[3]. Comme on peut le voir sur la carte de la Russie, le pays possède les plus longues frontières du monde. Carte de nomenclature la Russie. Population (2014) : 143,8 millions d’habitants. Le territoire de la Russie comprend de très nombreuses îles qui sont généralement situées dans des régions très inhospitalières et sont donc souvent désertes. Le pays dispose d'immenses ressources minières en particulier du pétrole et du gaz qui constituent la principale source de ses revenus. Ces villes sont pourtant souvent, en titre, des capitales régionales (Kalouga, Kostroma, Pskov, Vladimir...) mais elles ne sont en fait que de gros centres industriels. Produit Intérieur Brut – PIB (2014) : 18,61 billions de dollars. L'industrie manufacturière est pour l'essentiel concentrée autour de Moscou et dans la région de la Volga. La Russie en cartes LE MONDE EN LIVRE – Géopolitique de la Russie, 40 fiches illustrées pour comprendre le monde, Eyrolles, 180 p., 16,9 € Olivier Tallès , Carte de la Russie | Carte de la russie, Carte russie, Russie La République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol ne sont incluses dans aucune région économique dans la mesure où les documents officiels n'ont pas été modifiés depuis les années 2000. les autorités russes ont refusé de voir une partie de leur territoire isolé de la. Cependant, ces sols sont fragilisés par leur exploitation intensive au temps de l'URSS et par les vents desséchants qui soufflent dans cette région. La population de la Russie s'élève à environ 146,88 millions d'habitants début 2018 en incluant la population de la Crimée dont l'annexion par la Russie n'est pas reconnue par les Nations unies[22],[23]. Au sud-ouest, la Russie côtoie l’Ukraine, et dans le sud elle touche la Mer d’Azov, la Mer Noire, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, la Mer caspienne, le Kazakhstan, la Mongolie, la Chine et la Corée du Nord. Carte Russie - Plan Russie . C'est pourquoi le gouvernement russe ne veut pas céder à cette revendication et a déclaré en réaction : « Nous considérons l'adoption de cette revendication territoriale infondée vis-à-vis de la Russie comme inappropriée et inacceptable »[34]. La gestion de l'acheminement de l'or noir depuis la mer Caspienne jusqu'aux portes de la mer Méditerranée est d'une importance capitale pour la Russie. Dans l'océan Arctique ce sont l'Archipel François-Joseph (16 134 km² quasi inhabitée), la Nouvelle-Zemble (90 650 km² et 2 500 habitants), Kolgouïev (4 968 km² 300 habitants), Terre du Nord (37 000 km² inhabitée), les Îles de Nouvelle-Sibérie (29 900 km² inhabitée) et l'Wrangel (7 600 km² inhabitée) . La ville est aussi un des principaux nœuds de communications du pays. Elle est aujourd’hui confrontée à une difficile transition vers la démocratie et l’économie de marché. Les 11 villes millionnaires en 2006 (il y a en a quatre de plus en 2017) regroupent un quart de la population urbaine (25,6 millions sur 104,1 millions habitants). Pour la Russie, ces îles offrent un intérêt stratégique évident. D'un point de vue économique, une diminution des glaces polaires ouvrirait de nouvelles routes commerciales pour les navires dans l'Arctique, en rendant par ce fait le pétrole plus facile à extraire. Leur patrimoine architectural a été souvent mis à mal par les campagnes anti-religieuses ou les quelques installations industrielles construites durant l'ère soviétique. Liste des sujets (régions) de la Russie avec leurs principales caractéristiques. dominée par Moscou dans la région. Les milieux naturels de la Russie présentent une grande variété de type de sol et de formation végétale allant des steppes polaires dans lesquelles paissent des rennes jusqu'au littoral pontique (mer Noire) où est cultivé le thé. La flambée du prix du baril de pétrole a favorisé une course aux réserves jusqu'alors non rentables. Les accords internationaux : Air Pollution, Air Pollution-Nitrogen Oxides, Air Pollution-Sulphur 85, Antarctic-Environmental Protocol, Antarctic Treaty, Biodiversity, Climate Change, Endangered Species, Environmental Modification, Hazardous Wastes, Law of the Sea, Marine Dumping, Nuclear Test Ban, Ozone Layer Protection, Ship Pollution, Tropical Timber 83, Wetlands, Whaling. À part la Russie, la zone de l'Arctique est également convoitée par le Canada, les États-Unis, le Danemark et la Norvège. Bons sols et climats pour l'agriculture, mais seulement dans la partie européenne du pays. Dans ces grandes plaines russes, durant les hautes eaux les fleuves sortent de leur lit et s'étalent largement. Saint-Pétersbourg compte donc de nombreuses entreprises rattachées à pratiquement toutes les branches d'activité dont la construction navale. Peu d'apports, peu de pertes, Les territoires de l'eau en Russie - Chapitre 1 - La Russie manque t'elle d'eau ? Le territoire de la Russie est constitué majoritairement de vastes plaines où prédominent les steppes au sud, la forêt au nord et … À partir des années 1930, l'URSS a résolu ce problème en créant de l'industrie lourde à l'Est de l'Oural. Enfin, le secteur de la mer Caspienne offre un climat plus sec, sans que l'on puisse parler de véritable désert. La Sibérie est riche en matières premières : combustibles fossiles, minerais et métaux précieux. Ces lacs gèlent durant la longue période froide et les plus grands d'entre eux se transforment comme les fleuves en voie de circulation routière et même dans certains circonstances particulières en support de voie ferroviaire (siège de Leningrad)[15]. Le rapport entre le débit moyen mensuel le plus faible et le plus élevé atteint des valeurs particulièrement importantes : entre 10 et 20 pour les principaux fleuves. Cependant, le contrôle des ressources naturelles n'est pas l'unique préoccupation de Moscou. La population présente une grande diversité ethnique avec plus d'une centaine de peuples, les Russes dominant avec une part de 80%. La plus peuplée est l'île de Sakhaline dans l'océan Pacifique : d'une superficie de 72 492 km² sa population est d'environ 0,5 million habitants. Enfin, la Russie a accès à la mer Baltique à l'ouest où se trouve le port de Saint-Pétersbourg. Ce faisant, elle a affirmé ses revendications, contestées par ses voisins, notamment par le Canada, sur le plateau continental étendu riche en hydrocarbures et dont les réserves sont estimées à 10 milliards de tonnes. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Cette forêt boréale résiste aux froids intenses du climat continental, mais se renouvelle en moyenne deux à trois fois moins vite que son homologue d'Europe occidentale. La Russie au centre de la nouvelle carte géopolitique du Monde Pour esquisser un bilan géopolitique de la politique extérieure russe depuis les années 2000, le préalable est de chercher à se placer le plus proche possible du point de vue de la Russie. La Russie possède plusieurs façades maritimes : la plus grande, sur l'océan Arctique au nord, est prise par la banquise plus de la moitié de l'année. Pierre Thorez, Vladimir Kolossov, Andreï Treïvich, Yvette Vaguet. Après la dissolution de l'Union soviétique en 1991, la Russie se retrouve en partie entourée par les anciennes Républiques soviétiques. L'Oural est le seul massif montagneux qui ne soit pas situé sur les marges du pays mais son relief est particulièrement doux avec des cols situés à quelques centaines de mètres d'altitude. Cette stratégie a été appliquée avec d'autant plus d'efficacité que tous les investissements étaient définis de manière centralisée dans les ministères. La taïga est remplacée plus au sud par la steppe, une prairie dont les limites sont définies par la combinaison de facteurs climatique (climat plus chaud) et humains(actions de défrichement). Nos différentes cartes de la Russie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Par contre leurs habitants ont souvent perdu les avantages dont ils disposaient car la crise a également frappé le complexe militaro-industriel[28]. Le territoire de la Russie occupe le nord de l'Asie (74,7 % de sa superficie) et l'est de … Elle a perdu les colonies d’Asie centrale et de Transcaucasie, les pays baltes et surtout l’Ukraine et la Biélorussie, noyau historique de l’État russe. La plupart des grandes usines chimiques de la Russie sont installées le long de la Volga, et l'une des plus grandes usines d'automobiles du monde s'est ouverte à Togliatti. Sa capitale Moscou se trouve à l'ouest, loin du centre géographique du pays (66°N / 94°E[1]). La densité de population de 8 habitants par km² est l'une des plus faibles de la planète mais sa répartition est très inégale : les habitants habitent principalement en Russie européenne (densité 26,9) qui représente 25,3% du territoire et y concentre 79,3% de la population tandis que la partie asiatique qui rassemble 20,7% de la population a une densité de 2,5. Sa position est centrée sur les latitudes élevées : 91% des terres sont situées au nord du 50° parallèle et un tiers du territoire se trouve au nord du cercle polaire. La région de la Volga, est la grande région de la Russie correspondant au bassin de la Volga. Entourés de bâtiments importants, beaucoup d’entre eux marquent un style différent de ce que nous avons l’habitude de voir. Celles-ci se sont transformées en surface sous l'action du climat continental en terres noires, le tchernoziom, qui constituent les terres les plus fertiles de la Russie. A l’ouest, elle est limitée par la Norvège, la Finlande, le Golfe de Finlande, l’Estonie, la Lettonie et la Biélorussie. Les meilleures terres sont situées au sud de la forêt : ces terres noires sont rendues fertiles par les dépôts de lœss qui se sont accumulés pendant la dernière période glaciaire en marge des glaciers. Dans cette même région, les gisements de la presqu'île de Yamal offrent des réserves en gaz excédant 10 000 milliards de mètres cubes. La pollution de l'eau est causée par déforestation, érosion du sol, mauvaise utilisation des engrais, fuite de produits chimiques, cimetières des sous-marins, oléoducs percés, etc. Un drapeau russe en titane y a également été symboliquement planté. La végétation est adaptée à la semi-aridité et aux sols salins. La Tchétchénie, également nommée Itchkérie par les indépendantistes, est une république constitutive de la Fédération de Russie dont le territoire est situé dans la région du Caucase septentrional… La consommation par habitant d'énergie est élevée en Russie et supérieure à la moyenne mondiale. Sorti des domaines scolaires et médical, les services - culture, commerce, banque/assurance - sont très limités. En été, dans la toundra comme dans une bonne partie de la taïga, le dégel ne touche que la surface : héritage de la dernière ère glaciaire le sol reste souvent gelé (pergélisol) sur une profondeur pouvant atteindre 1000 à 1 500 mètres en République de Sakha. L'autre enjeu majeur est l'attribution des zones de pêche environnantes qui sont très poissonneuses. D'un point de vue géostratégique, la Sibérie se définit donc comme le réservoir gazier, pétrolier, aurifère et diamantifère central de la Russie. Il existe plusieurs catégories de sujets caractérisées par un niveau d'autonomie plus ou moins important : Les sujets de la fédération de Russie font partie de plusieurs entités administratives de plus grande taille répondant à différents objectifs (économiques, politiques, militaires) : Compte tenu des contraintes climatiques et de l'étendue des zones montagneuses, seuls 7,7 % des terres russes sont cultivables. Toutefois, dans cet État qui fut la deuxième puissance économique du monde, la libéralisation de l’économie s’accompagne d’une crise profonde et durable. Le territoire de la Russie occupe le nord de l'Asie (74,7 % de sa superficie) et l'est de Europe (25,3 % de sa superficie). Plus au sud, dans les régions où le gel devient moins présent (température moyenne du mois le plus chaud > 10 °C), peut se développer la taïga, une forêt composée de résineux résistant au gel (mélèzes, pins et pins de Sibérie) avec des bouleaux et des trembles au nord. Venez découvrir nos cartes de la Russie. En été, un complexe réseau de canaux entre les différents cours d'eau sert au transport de marchandises[30]. La Russie est une fédération constituée de 85 sujets de la fédération de Russie. Le taux d'urbanisation de 74 % est dans la moyenne des pays développés. Capitale : Moscou. Située en Asie et en Europe, voir carte de la Russie ci dessous, elle représente le plus grand pays du monde : sa superficie est équivalente à plus de 30 fois celle de la France!. Un vaste programme de réformes économiques a été lancé début 1992. L'architecture de ces villes présente en dehors de quelques rues centrales d'origine ancienne des similarités très fortes héritées de l'ère soviétique qui les dépouillent de toute personnalité : organisation fonctionnelle privilégiant l'accessibilité, habitat prenant quasi systématiquement la forme de grands ensembles d'immeubles collectifs à l'architecture uniforme même lorsque des populations plus favorisées les occupent, larges avenues. L'enclave de Kaliningrad connaît un climat continental moins rigoureux. La Russie a vu disparaître, avec l’effondrement de l’empire communiste, un régime totalitaire. La pollution du sol est causée par contamination radioactive et chimique (un bilan catastrophique hérité du régime soviétique ; cf. DES CARTES POUR COMPRENDRE LA RUSSIE. L'annexion des Kouriles après la Seconde Guerre mondiale a ainsi permis de renforcer la position géostratégique de l'URSS sur l'océan Pacifique. La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. D'autres zones de production plus modestes sont implantées dans la République des Komis et en Yakoutie. Cartes en ligne de la Russie. Les principales îles et archipels sont dans l'Océan Pacifique les Îles Kouriles (10 356 km2 et 18 000 habitants) qui font l'objet d'un litige territorial avec le Japon et les Komandorski (1 846 km² environ 500 habitants). Carte géographique de la Russie. La taïga constitue une bande relativement étroite en Russie européenne car elle est rapidement remplacée par des terres plus fertiles plus au sud.